La saison des apparences

Naissance des corps d’été

Christophe Granger

 

C’est l’histoire de l’été et des corps qui vont avec, allongés, dénudés, offerts au soleil. En France, elle se noue entre 1920 et 1970. Alors s’imposent à la fois une saison des apparences et l’exigence d’une apparence de saison. Les édits changeants de la silhouette, le bronzage, l’horizontalité publique et le périmètre capricieux des dévoilements inventent ainsi, à échelle d’hommes et de femmes, de nouveaux savoir-faire et de nouvelles exclusions. Dans la levée des habitudes, la morale des corps d’été a des allures de civilisation suspendue. Elle sacralise le retour à la simplicité et la variation des manières d’être. Derrière le mythe du corps libéré et de l’oubli des différences sociales, elles portent toutefois des jeux sociaux considérables dont témoignent, oubliées depuis, les bagarres et les liesses punitives qui ont eu lieu sur les plages, au sujet de la longueur du maillot de bain, des postures interdites ou de la pratique des seins nus. L’affaire du burkini, à l’été 2016, est venue réactiver cette histoire mal apaisée, soulignant de nouveau les tiraillements collectifs qui entourent nos corps.

L’histoire qui a vu l’été devenir la saison des apparences n’a rien d’une histoire paisible. C’est elle que recompose cette nouvelle édition revue et augmentée d’un quasi-classique.

Catégorie : Étiquette :

19.50

Description

Sortie : 6 avril 2017
360 pages
Nombre d’illustrations :
N° ISBN : 979-10-95772-20-0

Version numérique : 12,99€
ISBN 979-10-95772-21-7

Table des matières

Avant-propos
Nous autres, corps d’été
1. Comment l’été vint aux corps
2. Les corps barbares
3. Batailles estivales
4. Soigner les apparences
Ce que savent les corps, pour finir
Post-scriptum. Le burkini

Cartes
Bibliographie
Index des noms de personnes, associations et institutions
Index des lieux
Légendes et crédits photographiques
Remerciements
Biographie de l’auteur

L’avis des libraires

« Des essais comme ça, alors que le soleil pointe de nouveau le bout de son nez, c’est jouissif. Initialement paru en 2009 aux éditions Autrement, remanié à l’occasion des dernières lubies des pouvoirs en place, ce texte est tout simplement essentiel (à votre été) ! »

Simon Gémon, Librairie Delamain

La presse en parle

« Sans oser le demander », France Culture, le 1er juillet 2022

Clio. Femmes, genre, histoire

La Déferlante