Quinze minutes sur le ring

Sur les traces d’une action passée, 24 septembre 1922

Christophe Granger

Après sa remarquable étude consacrée à la vie d’un seul homme pour tenter de percer ce qui fait que celui-ci était devenu ce qu’il est devenu (Joseph Kabris ou les possibilités d’une vie, Prix Femina Essai 2020), Christophe Granger s’intéresse ici à un « détail », une action et une seule (15 minutes d’un moment passé), afin d’en écrire l’histoire et repenser ce qui nous fait agir quand nous le faisons.

« D’où viennent nos actions, et comment se fait il qu’on agit comme on agit ? » Question vertigineuse s’il en est et qui est tout l’enjeu de l’enquête brillante et audacieuse de l’historien et sociologue Christophe Granger.
Afin de mener à bien ce défi, il fallait trouver une action qui puisse être observée du début à la fin. Cette action, c’est donc le combat de boxe célèbre, qui opposa, le 24 septembre 1922 dans le stade Buffalo de Montrouge, le champion du monde en titre Georges Carpentier et une autre star de l’époque, Battling Siki (de son vrai nom M’Baye Fal). Elle peut être observée de bout en bout, grâce au film du combat qui avait été tourné à l’époque.
Nourri de nombreux travaux mêlant philosophie, sciences humaines et sociales ou encore sciences cognitives, Christophe Granger entreprend de faire cheminer ses lecteurs et lectrices, par plans successifs chacun d’entre eux saisissant le même combat depuis un cadrage différent. Le premier chapitre est ainsi centré sur tout ce qu’il a fallu pour aboutir au combat, le deuxième sur l’interaction qui a lieu sur le ring, et le troisième sur la dimension cognitive qui permet aux boxeurs d’orienter et de réorienter ce qu’ils font Enfin, un dernier chapitre, entièrement graphique et constitué de plus de 300 photogrammes issus du film, a pour ambition de transmettre au lecteur ou à la lectrice la compréhension de l’action en question, en reprenant l’action en entier
une dernière fois depuis le film.
Contribution intellectuelle et théorique majeure à l’étude des actions humaines, l’ouvrage est également une plongée dans le monde de la boxe durant la première moitié du XXe siècle, période cruciale où la pratique est encore tiraillée entre le monde du spectacle et celui du sport Dans l’ombre de Virginia Woolf et de Quentin Tarantino, ce livre en quatre plans se lit comme un film.

Catégorie : Étiquette :

26.00

Description

Sortie : 25 janvier 2024
448 pages
Nombre d’illustrations N&B : 1133
N° ISBN : 978-2-38191-080-2

Version numérique :  17,99 €
ISBN : 978-2-38191-081-9

Table des matières

Règle du jeu (la boîte noire de l’action)

Qu’est-ce que comprendre une action ? – Où trouve-t-on de quoi agir ? – Ce combat n’est pas tous les combats – Une histoire filmée – Voir en petit

1. Pour aboutir au combat (institution)
1. « Dépêchons-nous… » ; 2. Commencement ; 3. De la boxe comme institution ; 4. Qu’est-ce qu’un boxeur ? ; 5. Pour aboutir à un combat ; 6. Le Carpentier de 1922 ; 7. Produire la valeur de l’adversaire ; 8. Portrait ; 9. Siki est un boxeur noir ; 10. L’espace des styles ; 11. Le combat est un tout.

2. Sur le ring (interaction)
1. Reprise ; 2. Décrire ce qui a lieu ; 3. La règle et l’usage ; 4. Deux lignes d’action ; 5. Être disposé à agir ; 6. La manière et le métier ; 7. S’ajuster ; 8. Faire avec et faire contre ; 9. Basculement du jeu. 10. Ceci venant après cela. 11. Finir.

3. L’esprit en action (cognition)
1. Quelle réflexivité ? ; 2. « Et puis je me suis dit… » ; 3. Où situer l’intention ? ; 4. La « part impersonnelle du mental » ; 5. Un raisonnement en acte ; 6. Je n’interprète pas ; 7. La cognition performative, ou l’esprit en action : s’ajuster au jeu, continuer à agir ; 8. Final ; 9. Institution et ré-institution.

4. Comprendre

Making off

Sources et bibliographie

Biographie de l’auteur

L’avis des libraires

La presse en parle